Image default
Santé

L’avant-après d’une greffe de cheveux, comment ça marche ?

Si la calvitie se définie par la perte plus ou moins importante de la chevelure, les causes et les effets sont différents chez les sujets. Ce phénomène naturel peut être d’origine héréditaire, se répétant de génération en génération. Mais il peut arriver que ce soit la conséquence de dérèglement hormonal. Chez les hommes comme chez les femmes, la baisse d’hormones peut être à l’origine de la perte de cheveux. Mais on peut aussi citer les habitudes alimentaires, les troubles psychologiques ou l’utilisation de certains médicaments. Si la calvitie est plus présente et plus fréquente chez les hommes, l’effet de ce phénomène est plus ou moins le même pour tous. Si la perte de cheveux se fait de façon brusque, elle peut causer un choc émotionnel et c’est dans ce cas qu’une greffe peut s’avérer être une bonne solution.

Comment se préparer ?

Si certains pays sont réputés pour les cliniques spécialisés qu’ils abritent, la meilleure option reste la qualité de l’établissement et les capacités du praticien. En effet, il y a beaucoup de détails et d’informations à prendre en compte pour savoir quel type d’intervention peut convenir à une personne. Même s’il existe des offres plus ou moins alléchantes, vous devez faire un bilan capillaire afin de savoir quelle technique est la plus adaptée. Il faut aussi se préparer physiquement et mentalement à accueillir de nouveaux cheveux. Patience et endurance sont au rendez-vous, notamment lors de l’étape de convalescence.

Quel type de greffe choisir ?

  • Les bandelettes ou FUT : on excise une bande entière de cuir chevelu. Après avoir prélevé le greffon, le praticien le replace ensuite selon un certain angle très précis pour obtenir un résultat naturel.
  • La FUE : c’est une technique traditionnelle qui consiste à prélever directement les greffons sur le crâne, en prenant jusqu’à la racine. On les réimplante presque instantanément sur les zones dégarnies.
  • L’IFA® : née au début des années 2000, l’IFA est une FUE améliorée et qui est exécutée par des machines. Elle est néanmoins encadrée par un spécialiste pour plus de sécurité.
  • L’implant capillaire : c’est le procédé le moins douloureux et qui permet un traitement définitif de la calvitie.
  • La greffe DHI : on prélève un greffon à l’arrière de la tête (appelée zone donneuse) grâce à une broche spéciale et les réimplanter sur les zones receveuses. Le Docteur Cinik en a d’ailleurs fait une de ses spécialités.

Il est aussi possible de faire une greffe de la barbe et des sourcils. Mais comme tout procédé, le mieux est de prendre rendez-vous chez un praticien reconnu avant de vous lancer.

Comment se passe l’après greffe ?

Si la greffe est une solution pratique et définitive pour la calvitie, la repousse se fait lentement. La semaine après l’opération est assez décisive et difficile. Il peut apparaître des effets secondaires, comme la formation de petits caillots ou de croûtes. Il est aussi possible que la prise d’anti-inflammatoires soit conseillée. Outre un nettoyage fréquent, il existe des traitements de suivi qui ont fait leur réputation. On peut citer la mésothérapie ou encore les soins PRP. En tout cas, avant de vous lancer, il est important de vous y préparer car même si le résultat est définitif, le processus peut vous retenir.

Related Articles

Le médecin conseil de la CPAM : quelle est sa mission

Journal

Les effets positifs du CBD pour la santé

Journal

Pourquoi choisir une formation de personnel médical ?

Claude

Leave a Comment