Image default
Santé

Comment lutter contre les douleurs chroniques naturellement ?

Si vous avez des maux de tête fréquents, mal au dos ou tout autre type de douleur chronique, votre premier réflexe est peut-être d’aller à la pharmacie chercher des anti-douleurs. Cependant, il faut savoir que la plupart des médicaments pour lutter contre la douleur peuvent comporter des effets secondaires ainsi qu’un risque de dépendance. Or, la nature regorge d’analgésiques naturellement efficaces. En effet, de nombreuses herbes et épices peuvent traiter l’inflammation et d’autres affections connexes. Ces options à base de plantes font partie d’une catégorie de traitement connue sous le nom de médecine alternative, qui comprend également l’acupuncture, le yoga, le reiki et d’autres pratiques. Nous verrons dans cet articles des solutions naturelles et saines pour soulager les douleurs chroniques.

Le curcuma

Le curcuma est l’épice qui donne au curry sa couleur jaune et sa saveur unique. Il est consommé de façon ancestrale dans de nombreux pays orientaux pour ces vertus médicinales, validées aujourd’hui par de nombreuses études.

Son principe actif est la curcumine, un antioxydant qui aide à protéger le corps des radicaux libres pouvant endommager les cellules et les tissus. Le curcuma est une épice très intéressante pour la santé, idéale pour les sportifs à la recherche d’une meilleure récupération, pour les personnes souffrant de maux de ventres chroniques, ainsi que pour soulager les douleurs articulaires.

Le curcuma peut ainsi être utilisé comme traitement pour de nombreuses affections, notamment :

  • l’indigestion
  • ulcères
  • maux d’estomac
  • psoriasis
  • Certaines personnes atteintes d’arthrose se tournent également vers le curcuma comme analgésique naturel, car il aide à soulager l’inflammation.

Pour être efficace, le curcuma doit non seulement contenir les bonnes concentrations en curcumine, mais cette curcumine doit être élaborée pour être assimilable par l’organisme. A cet effet, la prise de curcuma sous forme de poudre pour assaisonner les plats n’est pas idéale car seule une infime partie arrivera dans le sang et le reste sera évacué. C’est pourquoi pour tirer tous les bénéfices de cette épice, privilégiez sa prise sous forme de compléments alimentaires.

Le CBD

Le cannabidiol (CBD) est un type de cannabinoïde, une substance chimique que l’on trouve naturellement dans le chanvre. Son utilisation est de plus en plus populaire pour gérer le stress, l’anxiété, le sommeil, ainsi que les douleurs chroniques. A cet effet, la recherche sur le CDB et la gestion de la douleur est prometteuse. Si des études ont été menées à date sur des animaux, des études restent à réaliser sur l’homme pour réellement valider son effet sur la douleur.

En outre, le CBD peut offrir une alternative aux personnes qui souffrent de douleurs chroniques et qui dépendent de médicaments, tels que les opioïdes, pouvant créer une dépendance. Il apparaît donc comme une alternative naturelle, dépourvue d’effets secondaires.

Certains chercheurs pensent que le CBD interagit avec un élément essentiel de notre système endocannabinoïde, à savoir les récepteurs endocannabinoïdes du cerveau et du système immunitaire. Ces derniers sont de minuscules protéines attachées aux cellules qui reçoivent des signaux, principalement chimiques, provenant de différents stimuli et aident vos cellules à s’adapter en conséquence.

Cette réponse crée des effets anti-inflammatoires et analgésiques qui aident à gérer la douleur.

Ainsi, une étude réalisée en 2018 a évalué l’efficacité du CBD pour soulager la douleur chronique. L’examen a porté sur des études menées entre 1975 et mars 2018. Ces études ont examiné différents types de douleur, notamment :

  • la douleur liée au cancer
  • la douleur neuropathique
  • fibromyalgie

Sur la base de ces études, les chercheurs ont conclu que le CBD était efficace dans la gestion globale de la douleur et ne causait pas d’effets secondaires.

  • Le CBD pour soulager l’arthrite : Une étude réalisée en 2016 a examiné l’utilisation du CBD chez des rats souffrant d’arthrite. Les chercheurs ont appliqué un gel de CBD sur des rats pendant quatre jours d’affilée. Suite à cela, les chercheurs ont constaté une réduction de l’inflammation et de la douleur générale dans les articulations touchées des rats. Il n’y a pas eu d’effets secondaires évidents.
  • Le CBD pour le soulagement des douleurs migraineuses : Les études sur le CBD et la migraine sont limitées à l’heure actuelle. Toutefois, les résultats d’une étude de 2017 indiquent que le CBD et le THC peuvent entraîner une douleur moins aiguë et moins intense chez les personnes souffrant de migraine.

Infomations complémentaires diponibles sur le site verena-vegetal.com

Écorce de saule blanc

Depuis des siècles, l’écorce de saule est utilisée pour soulager l’inflammation, qui est la cause de la plupart des douleurs chroniques. Or, l’écorce du saule blanc contient de la salicine chimique, qui est similaire au principal ingrédient de l’aspirine.

Par le passé, il fallait mâcher l’écorce de cet arbre pour soulager la douleur et la fièvre. Aujourd’hui, l’écorce de saule est vendue sous forme d’herbe séchée que l’on peut faire infuser en tisane. Elle se présente également sous forme de complément liquide ou de capsule. Vous pouvez ainsi vous tourner vers cette solution naturelle pour soulager les maux de tête, les lombalgies, l’arthrose et bien d’autres affections.

Toutefois, l’écorce de saule présente un risque d’effets secondaires. En effet, cette dernière peut provoquer des maux d’estomac, ralentir le fonctionnement des reins et ralentir la cicatrisation, tout comme l’aspirine. C’est pourquoi elle ne doit être utilisée que par les adultes et avec précaution. Par ailleurs, si vous êtes sensible à l’aspirine ou si vous prenez des médicaments anti-inflammatoires (comme l’aspirine, l’ibuprofène ou le naproxène), vous devez éviter l’écorce de saule. Vous devez également éviter d’en prendre si vous prenez des anticoagulants, car la salicine pourrait augmenter le risque de saignement.

Consultez votre médecin avant de prendre de l’écorce de saule si vous prenez d’autres médicaments anti-inflammatoires ou anti-douleur.

Le clous de girofle

Les clous de girofle entiers sont souvent utilisés pour épicer les plats de viande et de riz. En tant que médicament, le clou de girofle se présente sous forme de capsule ou de poudre.

Le clous de girofle est traditionnellement utilisé pour traiter un large éventail d’affections : nausées, rhumes, maux de tête, inflammations arthritiques et le mal de dents.

Le principe actif du clou de girofle est l’eugénol, un analgésique naturel qui est également utilisé dans certains frottements anti-douleur en vente libre. En frottant une petite quantité d’huile de clou de girofle sur vos gencives, vous pouvez ainsi soulager temporairement un mal de dents avant d’aller chez le dentiste.

Bien que son utilisation comporte peu d’effets secondaires, les personnes atteintes de troubles de la coagulation ou qui prennent des anticoagulants doivent être prudentes lorsqu’elles consomment des produits à base de clous de girofle car son utilisation peut augmenter le risque de saignement.

L’acupuncture

Cette ancienne pratique médicale chinoise a pour but de soulager la douleur en équilibrant les voies énergétiques naturelles du corps. Le flux d’énergie est connu sous le nom de qi (prononcé CHEE).

Pour cela, les acupuncteurs placent de minuscules et fines aiguilles dans votre peau. L’emplacement de l’insertion est lié à la source de la douleur. En fonction du qi, une aiguille peut être insérée loin de la partie du corps qui ressent la douleur.

L’acupuncture peut soulager la douleur en amenant le corps à libérer de la sérotonine, un messager chimique qui soulage la douleur. Une étude de 2012 a d’ailleurs montré que l’acupuncture aidait à soulager la douleur associée à l’arthrose, aux migraines et à divers endroits de douleur chronique.

Le chaleur et le froid

L’un des remèdes les plus courants contre la douleur à domicile consiste à appliquer de la chaleur et de la glace directement sur les zones douloureuses. Bien que ce traitement puisse sembler évident, tout le monde ne sait pas exactement quand utiliser de la glace ou de la chaleur.

Ainsi, l’application d’une poche de glace pour réduire le gonflement et l’inflammation peu après avoir subi un choc, une tension musculaire, tendineuse ou ligamentaire peut soulager la douleur. Il est intéressant de noter qu’une fois l’inflammation disparue, la chaleur peut aider à réduire la raideur qui accompagne les entorses et les foulures.

Une compresse froide utilisée brièvement sur la tête peut également contribuer à faire disparaître la douleur d’un mal de tête.

Si votre problème douloureux est l’arthrite, la chaleur humide appliquée à l’articulation touchée sera plus utile que la glace. Les poches de chaleur humide peuvent être chauffées au micro-ondes et utilisées plusieurs fois, ce qui les rend efficaces et faciles à utiliser.

Soyez prudent dans la gestion de la douleur

Bien que naturelles, il est possible que certains de ces traitements ne vous conviennent pas pour diverses raisons, c’est pourquoi nous vous conseillons d’en parler à votre médecin traitant avant d’envisager d’y avoir recours.

Par ailleurs, n’oubliez pas que la douleur est le signal de l’organisme que quelque chose ne va pas. Elle peut être temporaire, comme dans le cas d’une élongation musculaire. Mais la douleur peut aussi signifier que vous avez un problème de santé plus grave qui nécessite une évaluation médicale professionnelle. N’hésitez pas à consulter un prestataire de soins de santé pour diagnostiquer la source de votre douleur et discuter de certaines options naturelles pour la traiter.

Related Articles

Des lunettes anti lumière bleue pour les écrans

Journal

Pourquoi installer un défibrillateur cardiaque ?

Journal

Comment choisir sa cigarette électronique

Tamby

Leave a Comment