Image default
Forme

De bonnes habitudes alimentaires – rester mince

La stabilisation du poids est souvent l’étape la plus effrayante d’une perte de poids. On a peur de lâcher prise et de manger un peu plus, comme si les anciens kilos allaient systématiquement revenir sur nos corps. Une règle importante est de prendre de bonnes habitudes diététiques tout au long de son amaigrissement, pour stabiliser son poids sans efforts supplémentaires.

Les habitudes sont des réflexes, des actions automatiques que l’on fait sans y penser. Les mauvaises habitudes nous maintiennent la tête sous l’eau et nous font boire la tasse, les bonnes habitudes au contraire nous aident à flotter et à nager plus facilement. Pour stabiliser votre poids sans effort, pour flotter dans l’eau une fois votre amaigrissement, cherchez à vous rapprocher autant que possible des règles de la diététique classique lorsque vous perdez du poids.

La principale différence entre la diététique classique et la diététique minceur est la taille des parts d’aliments à consommer pendant les repas. On maigrit en mangeant moins et mieux, sans exclure d’aliments en particuliers, surtout en diminuant les quantités des aliments les plus énergétiques. De la diététique minceur à la diététique classique, il n’y a qu’un pas.

Prendre de meilleures bonnes habitudes

Dans la pratique il ne suffit pas juste de le vouloir : vous aviez de mauvaises habitudes alimentaires, qui vous ont fait grossir, et vous devez changer votre alimentation pour l’équilibrer. L’amaigrissement vous aura donné des repères de quantités, il demeure difficile de connaitre les bonnes quantités à consommer après la perte de poids pour ne pas reprendre.

Les féculents sont les aliments à surveiller principalement. Vous pourrez vous servir des parts environ 30% plus copieuses. Si vous aviez pour habitude de consommer trois petites louches de pâtes cuites au déjeuner, pendant votre perte de poids, vous pourrez vous en servir une de plus sans reprendre de poids.

Après votre amincissement vous pourrez également consommer un peu plus de boissons caloriques (comme du lait ou du jus de fruit), d’aliments protéinés gras, de produits laitiers, ou encore d’aliments sucrés. Attention, il ne s’agit pas d’augmenter obligatoirement tous vos apports en aliments de tous les groupes alimentaires : vous pouvez simplement manger un peu plus que pendant la perte de poids, sans excès.

Essayez de nouveaux plats, de nouvelles recettes, variez votre alimentation tout en vous faisant plaisir. Vous découvrirez de nouvelles sensations, vous allez apprivoiser votre corps tout en retrouvant le plaisir de manger un peu plus. Avoir perdu du poids vous donnera l’avantage indéniable de savoir écouter votre corps, votre faim, votre fatigue. Vous serez d’autant plus capable d’apprécier ce qui se trouve dans votre assiette.

Comment rester mince concrètement

Je vous recommande aux débuts de votre stabilisation de surveiller de près vos repas de la journée, et de relâcher votre attention uniquement le soir. Il est plus facile de se contrôler en début de journée, lorsqu’on a de l’énergie, que le soir lorsqu’on a passé une journée épuisante. Accordez-vous la soirée pour décompresser et vous faire de petits plaisirs alimentaires (un bon plat copieux, un dessert sucré, etc.). Vous serez déjà satisfait(e) de vos efforts de la journée et pourrez en profiter d’autant plus !

Vous pouvez faire des entorses de temps en temps aux règles de la diététique classique, sans que cela n’influence votre poids. Par exemple, vous pouvez parfois grignoter si votre journée a été fatigante ou si vous avez fait du sport. Vous pouvez aussi sauter un petit-déjeuner lorsque votre diner de la veille a été extrêmement chargé. Et vous pouvez avaler votre repas rapidement en cas d’urgence.

Bien manger et stabiliser votre poids dépendront surtout de l’ensemble de vos habitudes : si vous avez une majorité de bonnes habitudes, quelques exceptions aux règles diététiques ne seront pas néfastes à votre poids. Essayez de vous rapprocher autant que possible d’une alimentation diététique équilibrée, mais vous avez aussi le droit à l’erreur et aux écarts exceptionnels.

Dernières choses à savoir

Votre poids augmentera de 1 à 2 kilos à la fin de votre perte de poids. Il s’agit d’une augmentation de la quantité de glucose et d’eau stockés dans votre corps, cela ne changera rien à votre apparence. Si vous tenez absolument à peser un certain poids, alors visez un objectif inférieur de 1 kilo à votre objectif réel.

L’augmentation de votre alimentation peut vous donner l’impression de reprendre du poids, puisque vous ne serez plus habitué à manger des repas copieux. Je vous conseille de surveiller votre poids pendant encore 1 à 2 mois : s’il augmente de plus de 2 à 3 kilos, vous saurez que vous mangez en trop grandes quantités par rapport à votre poids idéal ; sinon s’il reste stable, c’est que les quantités d’aliments sont les bonnes.

Vous avez dorénavant l’expérience de la perte de poids, et vous pourrez reperdre d’éventuels nouveaux kilos excédentaires beaucoup plus facilement qu’auparavant. Vous avez le contrôle de votre ligne, vous n’avez plus à vous affoler au moindre sursaut de l’aiguille sur la balance.

Related Articles

La musculation naturelle : de quoi s’agit-il vraiment ?

Irene

Maigrir des fesses

Irene

L’électrostimulation en complémentarité à une bonne activité sportive pour mincir

Journal