Image default
Psychologie

Schizophrénie : quelles sont les causes ?

Schizophrénie : quelles sont les causes ?

La schizophrénie est une pathologie psychiatrique d’évolution chronique. Elle touche plus de vingt millions de personnes dans le monde. Quelles sont les causes de cette maladie ? Comment détecter et diagnostiquer cette maladie mentale ? Voici quelques informations à savoir sur la schizophrénie.

Les causes et symptômes de la schizophrénie

Qu’est ce que c’est ?

La schizophrénie est une maladie mentale chronique qui se présente par une perte de la raison et un esprit dérangé. En réalité, c’est une affection psychique grave qui indique des troubles dans le fonctionnement du système nerveux, de la perception, du jugement et du raisonnement.

Les causes de la maladie sont indéterminables. Car il est assez difficile de préciser l’origine de cette maladie par rapport à son aspect  plurifactoriel. Elle est souvent due à la prise de certaines substances psychiques, au stress excessif, et à d’autres facteurs diversifiés. Ainsi, les symptômes se présentent sous différentes manières.

Les différentes manifestations

Il existe en général trois types de symptômes de schizophrénie qui peuvent se produire de manière régulière ou permanente dont :

  • Le signe productif ou positif qui se manifeste en une paranoïa caractérisée par une surestimation de soi, une aberration pathologique de l’intelligence qui se manifeste par des perceptions systématiquement fausses, une divagation qui marque le désordre dans l’esprit par des propos incohérents, une hallucination ou illusion ;
  • Le signe déficitaire ou négatif qui se démontre par  un isolement ou un comportement antisocial suite à l’extinction des sentiments qui sont liés à l’affection, la passion, l’émotion et la vie affective ;
  • Le signe dissociatif qui se décrit par  des troubles : émotionnels, comportementaux, réflexifs, et expressifs.

La détection de la schizophrénie par le diagnostic

La schizophrénie cause des handicaps pour les patients surtout dans la vie au quotidien tant sur le plan éducatif que sur le plan professionnel. Or, le diagnostic de la schizophrénie est assez complexe. Il n’a quasiment pas d’analyses paracliniques pour confirmer ce diagnostic. Par contre, les chercheurs vont se baser sur des tests psychologiques pour diagnostiquer cette pathologie neurologique. Pour vérifier la véracité du diagnostic, les tests de comportement, de personnalité et d’efficience intellectuelle sont effectués dans un laboratoire spécialisé.

D’autres examens complémentaires ne sont pas à écarter afin d’obtenir un diagnostic posé tel que :

  • L’examen en neuro-imagerie comme le scanner ou l’IRM ou Imagerie par Résonance magnétique va permettre de visualiser les anomalies cérébrales ;
  • L’EEG ou électroencéphalogramme peut être aussi utilisé pour la validation du diagnostic lié à la schizophrénie par l’enregistrement des activités électriques du cerveau qui peut montrer des variations rythmiques cérébrales.

Related Articles

À la découverte de l’art thérapie

administrateur

Les principes de la thérapie Gestalt

administrateur

Leave a Comment